L’automne est la période la plus propice pour les comptages chamois. Cette année ce sont les massifs de la Lauzière, Grand Bec, Eaux noires, Charbonnel, Parachée et la rive droite de l’Arc qui ont été comptés. Le comptage chamois permet de comparer les effectifs d’année en année et de voir si l’espèce se porte bien ou non. Ce comptage est réalisé par les chasseurs des ACCA présentes sur le massif, l’ONF, le Parc de la Vanoise et la Fédération de chasse. Sans l’aide de tout ce monde les comptages seraient moins bien réalisés et moins conviviaux. Car ces journées permettent aussi des échanges entre des personnes qui ne se connaissent pas ou qui ne connaissent pas le territoire.